> <

En juillet 2017, nous avons poursuivi Traverses et Inattendus avec un groupe un peu plus conséquent, composé de trente-deux personnes. De nouveaux axes ont été définis :
_ intervenir sur le parc du Domaine de Barbarie;
_ poursuivre l’exploration de l’architecture du village et de sa vie industrielle;
_ intégrer dans le quotidien des temps de réflexion philosophique interrogeant l’expérience vécue;
_ mener un atelier sur la perception;
_ ouvrir Traverses et Inattendus à l’extérieur du village;
_ garder une trace vidéo de cette expérience.
En amont de notre venue, les trois élus à l’origine du projet ont continué à aménager les bâtiments : les espaces de travail ont été agrandis, un système d’éclairage plafonnier utilisant les lampes des anciens ateliers textile a été accroché, et une structure de rangement a été construite dans la chaufferie du bas.

À notre arrivée, nous avons tracé des chemins dans des herbes qui avaient poussé librement (à l’exception d’une parcelle laissée en pâturage à un cheval) ; ils ont accueilli des expériences sur la co-présence des corps. De nouvelles douches ont été construites, ainsi qu’un autre équipement de toilettes sèches. En parallèle, des ateliers de yoga, Feldenkrais, méditation, Ikebana ont été mis en place. Un travail spécifique autour de la perception a été proposé, à partir d’éléments de mobilier originaux conçus et montés dans le paysage, augmentés d’outils et de propositions d’expériences. Trois architectures du village ont fait l’objet d’une exploration fine, et de rencontres avec leurs habitants : le château, une palombière et une grotte. Des séances de projection de films ont été programmées sur trois soirs, dans des lieux différents. Joëlle Zask, philosophe et enseignante à l’université Aix-Marseille a proposé des conférences matinales sur des sujets définis collectivement. Deux fours à céramique ont été édifiés sur un terrain privé jouxtant le domaine, pour tenter des formes de cuisson alternative. Enfin, des sacs sérigraphiés avec l’estampille « Traverses et Inattendus » ont été cousus avec les anciennes ouvrières de l’usine textile, à partir de tissus donnés par elles.

ÉDITION 2017

ISBN : 978-2-9559618-1-0

objets insérés dans le livre

document complet

JOURNAL LACUNAIRE

— 20 juillet 2017

— 21 juillet 2017

— 22 juillet 2017

— 23 juillet 2017

— 24 juillet 2017

— 25 juillet 2017

— 26 juillet 2017

— 27 juillet 2017

— 28 juillet 2017

— 29 juillet 2017

— 30 & 31 juillet 2017

DISCUSSIONS

— Claudette & Yvette

— Christian

— Dédé

— René

RENCONTRES

— Joëlle Zask

— Le Comte de Bruc Chabans